Bonnes vacances !

Voilà ! C’est bel et bien terminé.

Une année remplie de problèmes et de solutions, avec le raisonnement clinique entre les deux.

De point d’inflexion, de prothèse totale du genou, de Carl Rogers, de grille biopsychosociale, du flou qui est l’ennemi de la motivation et de compression de la morbidité …

Beaucoup de travail, quelques moments de découragement, de frustration même, parfois. Mais aussi de petites et grandes réussites. De fierté, de sentiment d’accomplissement et, peut-être, de l’exaltation à la suite de la réussite d’un « vrai » cas en clinique.

Pour les finissants, d’ici quelques mois, le sort de la kinésiologie sera entre vos mains, et vous serez maintenant des acteurs de premier plan. Vous allez doucement vous débarrasser du syndrome de l’imposteur pour devenir de plus en plus des cliniciennes et des cliniciens assurés pour enfin prendre votre place comme kinésiologues et contribuer à la santé et à la vigueur de notre société.

Je termine en vous remerciant d’être ce que vous êtes, dynamiques, curieux et bougies d’allumage qui, souvent, ravivent la flamme des vieux comme moi.

Et, surtout, continuez de rester en contact et de me tenir informé de ce que vous faites ; et si jamais je peux faire quoi que ce soit pour vous donner un petit coup de main, ma porte est toujours ouverte !

Bon été et soyez prudents !

Sincèrement,

Yvan